• Jésus m'aime

    Ce livre était dans ma PAL depuis presque trois mois, c’est un cadeau de Noël de ma meilleure amie. Ayant envie d’un truc simple et léger, avec de l’humour, je l’ai lu devant un bon thé (à la rose et litchi, mmmmmh !) (et aussi pomme/cranberry, mmmmmh !) (ainsi que framboise/églantier, mmmmmh !), bon bref je l’ai lu devant plein de trucs à boire.
    C’était le premier livre de David Safier que je lisais, j’ai beaucoup entendu parler de Maudit Karma mais il n’a encore, à ce jour, pas rejoint ma bibliothèque. Et pour parler franchement, je ne crois pas que j’aurais lu Jésus m’aime si ça n’avait pas été un cadeau. La quatrième de couverture ne me tentais pas plus que ça, ça ne me disait rien, et j’ai pu le vérifier dans pas mal de passages du livres que je trouvais vraiment invraisemblables.
    Disons que durant la première partie, j’ai eu du mal à accrocher au fait qu’il s’agissait de Jésus revenu parmis nous, et que le pasteur Gabriel était en fait l’ange qui s’était fait homme. Le coup de la pizza, des psaumes au karaoké, et la bagarre avec l’ex de Marie, je trouvais que c’était trop poussé, pas crédible, et pas marrant non plus. J’ai d’ailleurs eu plusieurs fois eu envie d’abandonner le bouquin.
    Mais ça, c’était la première partie, parce qu’arrivée à peu près au milieu du livre, lorsque Jésus/Joshua se montre sous un autre jour, que les sentiments de Marie à son égard se confirment, ainsi que les soucis de santé de Kata, l’histoire prend une tournure plus « sérieuse » tout en étant drôle. Beaucoup de répliques m’ont fait rire, ainsi que les strips de Kata, en particulier celui-ci :

    Jésus m'aime

     

    Finalement, c’est tellement ça. Le conflit entre les idéaux et la raison. C’est à partir de là qu’on commence à réfléchir.
    Je crois que le but de ce roman est d’offrir des pistes méditatives sur la vie, mais je trouve que ça ne va pas bien loin, pour moi cela tient plus du divertissement que de la réflexion. Cela dit on peut se remettre en question, par exemple en se demandant quelle seraient les changements dans notre vie si nous faisions pour les autres ce que l’on voudrais que l’on fasse pour nous, si on vivait selon les mots de Jésus dans « Le sermon sur la montagne » et quand il faut savoir s’arrêter aussi. Là je pense à la scène du baiser entre Marie et Joshua.
    C’est la fin du livre qui m’a le plus conquise, la bataille finale pour le jugement dernier, les cavaliers de l’Apocalypse choisis par Satan et la façon dont Marie et Joshua interfèrent, allant jusqu’à obtenir une remise en question de Dieu lui-même. Le combat entre le bien et le mal est assez prenant et je n’ai pas refermé le livre avant que l’histoire ne soit finie.
    Donc, au final, cela m’a plu même si je regrette une première partie assez lente.
    Je pense que lorsque je retomberai sur Maudit Karma dans une librairie, je le lirai, car j’ai lu beaucoup de commentaires qui disent qu’il est bien meilleur que Jésus m’aime, alors je suis curieuse. ^^


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique