• 50 nuances de grey (tome 1)

    50 nuances de grey (tome 1)

    Je me lance, voici ma première chronique. Je prends le livre que je viens de terminer : 50 nuances de grey de E.L. James (tome 1).
    A l’origine je n’étais pas vraiment intéressée par ce genre de lecture, je me disais que, quitte à avoir de l’érotisme, je pouvais lire des Harlequins ou qu’il y a des livres de bit-lit assez osé (je pense notamment à la Confrérie de la Dague Noire de J.R. Wards).
    Mais samedi dernier, en passant par le rayon livre, j’ai vu que le premier tome était sorti en poche, et qu’en plus il était en promo (6€ au lieu de 7 ou 8), alors je l’ai pris en me disant qu’au pire, si je n’aimais pas, je n’aurais pas dépensé trop d’argent ;) .

    Ma première réaction est que je ne comprends pas du tout pourquoi ce livre a tant choqué lors de sa sortie. J’ai lu partout que c’était « porno », mais honnêtement, le porno, je le cherche encore. Erotique, ça c’est certain, mais je pense que justement il faut savoir faire la différence entre l’érotisme et la pornographie. La frontière est parfois mince dans ce livre, c’est vrai, surtout au niveau des désirs un peu particuliers de Christian, multimillionnaire au charme envoûtant qui dissimule son côté sombre derrière une passion sadomasochiste.

    Il rencontre la jeune Anastasia Steele lorsqu’elle doit l’interviewer pour le journal de sa fac, et immédiatement c’est le coup de foudre. Elle pense à lui, il veut la revoir, et c’est parti.
    Sur ce point j’ai trouvé que l’intrigue un peu simplette, ça manquait de suspens et je me demandais sans arrêts quand l’histoire allait vraiment commencer. La cerise sur le gâteau a été la scène dans la magasin où travaille Ana, lorsque Christian vient chercher certains objets on ne peut plus explicite et qu’Ana fait celle qui ne comprend pas. Là j’ai clairement eu envie de la baffer. Par la suite aussi cela dit, c’est une fille un peu niaise, un peu bancale, qui n’a pas beaucoup de personnalité.

    Mais c’est normal car n’oublions pas qu’au départ, cette histoire était une fan-fiction de Twilight ; celle-ci ayant été supprimée du site où elle était hébergée car jugée "trop osé", c’est devenu 50 nuances de grey, (source madmoizelle.com)  mais je trouve qu’Anastasia est le portrait craché de Bella. Twilight se retrouve d’ailleurs assez régulièrement dans l’histoire, comme lorsque Christian avertit Ana qu’il vaut mieux qu’elle reste loin de lui, qu’il n’est pas bon pour elle. Il y a aussi la scène du restaurant avec la serveuse, et le moment où Ana est dans une situation délicate et où Christian arrive comme une fleur à sa rescousse.

    Mais justement, Christian ne ressemble pas du tout à Edward (et heureusement !), à part quelques points communs physiques. Il est beaucoup plus macho, mais sous cette carapace se cache aussi un cœur tendre et surtout, un homme brisé, bien qu’il refuse de l’admettre. C’est ce qui m’a le plus plu dans ce livre, cette part sombre de lui qu’on entrevoit parfois mais qu’il s’appliquer à cacher, tant à Ana qu’au lecteur.
    J’ai souvent été agréablement surprise, par exemple lorsqu’Ana se plaint qu’il ne reste jamais, je m’attendais à ce qu’il l’envoie promener, pas à ce qu’il débarque en un clin d’œil. Et que dire de la fin où j’ai carrément pleuré ? Mais chuuut, je ne vous dirai pas pourquoi hein !

    Les seuls moments où j’étais mal à l’aise ont été pendant les quelques scènes SM du livre, j’ai un peu de mal avec les hommes qui aiment faire du mal volontairement, mais bon ça passe encore, c’est juste désagréable à lire mais pas insurmontable.

    Il y a aussi des moments où j’ai ri, comme les échanges de mails qui m’ont beaucoup amusée, Christian a un bon humour et c’est bien qu’il s’en serve pour dérider Anastasia de temps en temps, parce qu’il y a des moments où je la trouve vraiment coincée.

    Une première lecture très concluante donc, qui me donne envie de découvrir d’autres livres classés « Littérature érotique » et me fais piaffer d’impatience de lire le tome 2 (qui sortira en poche le 3 mars en principe). Impatiente de retrouver Christian, impatiente d’en savoir plus, s’il veut bien en dévoiler plus en tous cas.

    Quant au style en général, il ne faut pas se leurrer, c’est une fan-fiction réécrite qui est directement passée chez un éditeur, donc c’est assez plat, il y a des répétitions, des erreurs dans les tournures de certaines phrase, la conjugaison et la syntaxe ne sont pas toujours cohérentes, mais bon je dirais que c’est un détail ici car ce qui m’a intéressée c’était vraiment l’histoire, pour une fois le style je l’ai laissé de côté.

    Bref, je suis contente d’avoir acheté le format de poche, car même si j’ai adoré, je n’aurais  pas payé plus de 20€ pour ça, ce n’est pas non plus un coup de cœur, mais disons que je donne volontiers à ce livre la note de 18/20 ;)  .

    « PrésentationJésus m'aime »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 20 Février 2014 à 07:18
    celineJ.

    Merci beaucoup pour ton avis.

    Je dois dire qu'avec le tapage médiatique et tous les avis sur les blogs à sa sortie, ça ne m'a pas du tout donné envie de le lire. Comme toi, je viens de voir qu'il est sorti en livre de poche ... alors pourquoi pas ! Surtout avec ton avis, merci !

    2
    Jeudi 20 Février 2014 à 15:08
    sous les galets

    Ce doit être l'un des premiers billets positifs de la blogo que je lis sur ce livre...qui s'était fait sérieusement arrangé par les blogueurs. DU coup, je vais peut-être m'y pencher maintenant que le soufflé est retombé!

    3
    Jeudi 20 Février 2014 à 18:23

    Celine : en effet, le tapage médiatique avait contribué pour beaucoup au fait que je ne voulais pas le lire, quand un livre fait un tel buzz ça me retient toujours.

    Sous les galets : c'est sûr que j'ai aussi lu énormément de critiques négatives, ça donne pas envie, tu te dis que si le bouquin est déjà cher, si c'est de la daube ça ne vaut pas le coup quoi... mais comme quoi, il ne faut pas toujours s'y fier.

    C'est gentil ce que vous dîtes et je vous remercie toutes les deux d'être passée ici, surtout que c'est mon premier article, je ne savais pas bien comment chroniquer alors ça me fait plaisir si ça vous donne envie de lire le livre :)
    Merci.

    4
    Mercredi 26 Février 2014 à 13:36

    Ce roman fait beaucoup parler de lui, pour ma part, je ne l'ai pas lu, et je ne sais pas si je le ferai...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :